Un drone sous-marin à partir de Raspberry Pi !

Un drone sous-marin à partir de Raspberry Pi !

 

En tant que programmeur de jour et homme à tout faire de nuit : Levgenii Tkachenko a conçu le premier drone aquatique basé sur un processeur Raspberry Pi, et a mis en ligne les différentes étapes du design de son produit.

Raspberry Pi, le micro-ordinateur de poche, qui peut servir à créer une grande variété d’applications, continue de libérer son plein potentiel parmi les génies de l’informatique en herbe.

Pi sous-marin

Ce projet a démarré avec une idée générale. « Je connaissais les éléments minimums à inclure : des mouvements ; des lumières ; une caméra ; un gyroscope à l’intérieur et un Smartphone à l’extérieur », explique Levgenii Tkachenko. Le concept d’utiliser un Raspberry Pi vient de son budget serré.

Levgenii a opté pour le Raspberry Pi B3, le plus adéquat, à ce moment, pour ses besoins : contrôle des moteurs, diodes et gyroscope, envoi des images recueillies par la caméra et réception des commandes du smartphone.

« J’ai été vraiment surpris que ce petit objet possède toutes les fonctionnalités d’UNIX OS et que des logiciels de programmation tels que Node.js puissent y être installés, » commente le bricoleur.

« Il existe des commandes d’entrée et de sortie et de nombreuses bibliothèques. Avec un port Ethernet, une connexion sans fil et une caméra, c’était plug and play. Je n’aurais pas pu trouver une meilleure solution pour mon projet. »

 

Donc Levgenii a construit le corps du drone en se basant sur des câbles torsadés adaptés à l’eau, un moteur électrique, un variateur électronique, un pilote à impulsion et une batterie. Après avoir fixé les quatre moteurs à cette base et avoir vérifié que l’assemblage était bien étanche, tout était terminé !

Le concepteur a aussi mis au point une application Android pour contrôler le drone sous-marin et visualiser les images captées par la caméra reliée à l’appareil sur un smartphone,  en les connectant à un câble.

« Le streaming vidéo en direct n’est pas facile à développer, j’y ai passé beaucoup de temps », avoue Levgenii.

 

Quelques changements de plus avant d’avoir un produit idéal

Le concepteur lui-même admet que d’autres développements sont nécessaires pour rendre le drone 100% fonctionnel. Ainsi, sa course reste limitée par les câbles de transmission auxquels il est fixé.

« Est encore difficile à manipuler et doit être amélioré avec des panneaux de commande supplémentaires et des mouvements plus souples », précise Levgenii.

« Des drones similaires sont utilisés pour l’inspection des navires, par les équipes de sauvetage en mer ou pour la recherche scientifique. Ils peuvent également être utilisés pour découvrir le vaste monde marin sans formation ni risque. En fait, maintenant que je comprends Raspberry Pi, je sais que je peux créer presque tout, d’une voiture électronique pour enfants à une maison intelligente. »

 

Source : Raspberry.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *